La céramique des frères Mougin

5 Mar

Bienvenue sur ce blog consacré à l’oeuvre des frères céramistes et sculpteurs nancéens Joseph et Pierre Mougin, contemporains de l’Ecole de Nancy et de l’émergence de l’Art Déco . La « passion du feu » qui s’est rapidement emparée de ces deux frères les aura animés tout au long de leur vie.

Les frères Mougin

Au programme des billets qui suivront, le récit du parcours des artistes, un focus sur leurs oeuvres, des billets consacrés aux mouvements Art Nouveau et Art Déco, ainsi qu’à l’Ecole de Nancy…

Publicités

Le parcours des Mougin en quelques lignes…

2 Mar

Le parcours de céramistes des Mougin débute en 1867, impasse du Corbeau à Paris. Armés de leur seule passion, Joseph Mougin et Charles Lemarquier réalisent leurs premiers travaux dans un four totalement inadapté. Insatisfaits par les qualités esthétiques de ces premières réalisations, les deux artistes déménagent à Montrouge, où Pierre Mougin, contaminé par la passion de son frère, se joint à eux dans l’exploitation d’un four chinois. Les pièces qui en sont issus trouveront place à l’Exposition Universelle de Paris 1900.

Grès Mougin

Pour parfaire ses connaissances, Joseph Mougin intègre en 1901 la manufacture de Sèvres en tant qu’étudiant indépendant, tout en continuant à travailler en binôme avec son frère. Leur amitié avec Victor Prouvé se révèlera déterminante dans la résolution de nombreux problèmes matériels, et l’activité des Mougin se trouve enrichie par l’édition d’oeuvres d’artistes comme Wittmann, Louis Majorelle, Rivaud, Castex, Finot ou encore Pierre Roche. C’est le début d’une certaine reconnaissance avec plusieurs distinctions à la clé. En 1906, les Mougin déménagent à Nancy, et en plein boom de l’Art Nouveau, en marge des travaux de l’Ecole de Nancy, ils entament une période où les expositions s’enchaînent.

Au début des années 20, les Mougin travaillent sur commande, notamment à Lunéville, tout en poursuivant leurs recherches sur les gravures et les dessins géométriques. Ils remportent en 1925 le premier prix de céramique à l’Exposition des Arts Décoratifs.  En 1933, Joseph Mougin quitte l’entreprise familiale, aboutissant rapidement à ce que la passion de son frère Pierre s’évapore, tandis que lui s’oriente sur une voie plus épurée, privilégiant la recherche sur la matière à la forme. Pierre Mougin décède en 1955, et Joseph 6 ans plus tard. Mais la relève est assurée : Odile, François, Bernard et Jean, les descendants, poursuivent à leur manière le savoir-faire artistique de la lignée.

Introduction à l’oeuvre des Mougin

28 Fév

Captivé par la science, l’horticulture ou encore la biologie marine, le jeune Joseph Mougin semble prédestiné aux thématiques chères à l’Art Nouveau végétal lorrain. Les premières œuvres des frères Mougin combinent les cristallisations avec les glaçures, faisant preuve d’un sens aigu du détail tout en préférant le lyrisme au réalisme. Pour la première partie de leurs œuvres inscrites dans l’Art Nouveau, c’est entre naturalisme végétal traduit par le grès et symbolisme féminin sous forme de statuettes en porcelaine que les deux frères expriment leur art, sans oublier les influences coloniales du japonisme, mais aussi de l’Afrique et les Indes.

Pièce unique à l'occasion de l'Exposition Universelle de Nancy 1909

Après avoir accompagné l’essor de l’Ecole de Nancy sans réellement y prendre officiellement part, ils expérimentent de façon prometteuse le potentiel de l’Art Déco, qu’ils exprimeront ensuite dans les  conditions de vie et de travail luxueuses dont ils bénéficient à Lunéville. Véritable contre-réaction à la liberté poétique de l’Art Nouveau, ce mouvement s’appuie sur des conceptions complètement opposées : exit les courbes, le symbolisme végétal et les couleurs riches et dégradées ; place au retour de la géométrie et de l’angle droit, à la cohérence et au minimalisme structurels, et au règne des tons purs et des couleurs primaires. Peu soucieux des étiquettes, les Mougin ne se cantonnent pas à leur rôle majeur dans l’Art Nouveau lorrain et débutent très tôt leurs expérimentations dans cette inspiration Art déco, proposant des formes innovantes toujours mises en valeur par une impressionnante maîtrise des techniques céramiques et des émaux somptueux.

Vase aux poissons

Les frères Mougin ont édité de nombreux artistes durant toute leur vie. En tant qu’artistes complets, ils se sont formés sur toutes les étapes de leur art depuis la préparation des matières de base jusqu’à la délicate cuisson des œuvres. Parmi les artistes édités, on trouve des figures majeures de l’Ecole de Nancy tels que Bussière et Barrias, anciens professeurs de Joseph. Des amis proches des frères également : Prouvé, Wittman, Majorelle… Mais aussi de nombreux artistes de l’Art Déco édités à la manufacture de Lunéville : Condé, Goor, Guillaume, les frères Ventrillon… Les Mougin ont également effectué de nombreuses reproductions d’œuvres de musée, la plupart des modèles sont des jalons de l’histoire de l’art.

Vase Trois femmes - Albert Finot - Porcelaine émaillée

L’Art Nouveau, entre deux siècles

24 Fév

L’Art Nouveau est un mouvement artistique qui a connu son apogée 1890 et 1905, même si son développement se poursuit jusqu’à la Première Guerre. Son principe fondamental est de s’appuyer sur l’esthétique des lignes courbes, avec beaucoup de couleurs et d’ornementations, de sensibilité et de références à la nature, que ce soit en végétal ou en animal.

Musée de l'Ecole de Nancy

Musée de l'Ecole de Nancy

Apparu en réaction contre le classicisme sclérosant des grands styles et contre l’industrialisation à outrance, l’Art Nouveau est polymorphe et touche de nombreux domaines, bien que pour la plupart liés à la décoration : de l’architecture au mobilier en passant par la sculpture, la peinture ou la joaillerie.

Bien que les bouches de métro parisiennes d’Hector Guimard soient l’une des manifestations les plus connues de l’Art Nouveau français, c’est à Nancy que le mouvement connaîtra le plus bel essor, dans un élan régionaliste consécutif à l’annexion de l’Alsace-Moselle par l’Allemagne. Gallé, Daum Frères, Grüber et bien sûr les frères Mougin en seront parmi les fers de lance. L’Ecole de Nancy reste d’ailleurs aujourd’hui encore l’une des fiertés culturelles hexagonales.

Metro parisien

Metro parisien

Véritable phénomène, l’Art Nouveau connaît une évolution explosive avec un succès retentissant lors de l’Exposition Universelle 1900, mais sa chute sera elle aussi relativement rapide, pour laisser place avec les années 20 à l’émergence de l’Art Déco.

L’Art Déco, une nouvelle façon de créer née entre deux guerres

22 Fév

La fin de la Première Guerre Mondiale laisse l’Europe et le monde dans un état d’esprit nouveau. C’est dans ce contexte que naît l’Art Déco, comme une contre-réaction très franche aux principes de l’Art Nouveau. Il trouve son inspiration dans la civilisation de l’Égypte ancienne, l’art ancien Maya d’Amérique centrale, l’art tribal, le surréalisme, le futurisme, le constructivisme mais aussi le Néo-classicisme.

Art décoratifs Paris 925Le slogan du Bauhaus « art et technologie, une nouvelle unité » explique assez bien les fondamentaux de l’Art Déco. Exit les courbes, place à la géométrie et aux lignes droites. Exit le symbolisme végétal, retour à la cohérence et à une forme de minimalisme. Exit enfin les couleurs riches et dégradées, privilège étant donné aux tons purs et aux couleurs primaires. Autant de changements qui s’appliquent dans tous les métiers d’art et d’artisanat, de l’architecture aux arts plastiques en passant par le design.

L’Art Déco se développe paradoxalement sur deux lignes directrices antagonistes. D’un côté, les pièces uniques luxueuses destinées à une clientèle de luxe. De l’autre, les productions industrielles destinées à une clientèle de masse.

Bien que fers de lance de l’Art Nouveau lorrain, les Mougin seront aussi parmi les premiers à expérimenter ce retour à la géométrie dans leurs oeuvres. Leur travail à la faïencerie de Lunéville, tant en création qu’en édition, sera fortement empreint des tendances de l’Art déco.

A visiter : gres-mougin.fr

20 Fév

Lecture conseillée pour en savoir plus sur le travail de Joseph et Pierre Mougin : le site web de notre partenaire gres-mougin.fr.

Outre une biographie et plus d’informations sur l’Art Nouveau et l’Art déco, vous y retrouverez aussi une sélection d’oeuvres commentée des frères Mougin.

Rendez-vous sur www.gres-mougin.fr

Site consacré à l'oeuvre des frères Joseph et Pierre Mougin céramistes et sculpteurs Art Nouveau / Art déco

A lire : Sorciers du Grand Feu

18 Fév

Les frères Mougin, sorciers du grand feu édition FATONLecture vivement recommandée : celle du livre Les frères Mougin, sorciers du grand feu – 1898-1950.

Un livre de Jacques Peiffer de 240 pages présentant pas moins de 300 illustrations, paru en janvier 2001 aux éditions FATON. L’auteur, lui-même propriétaire d’un atelier, y décrit l’exploration par les Mougin de toutes les techniques de la cuisson de la céramique au grand feu. Du symbolisme à l’Art Nouveau, de l’Art Déco à l’abstraction, leurs statuettes, vases et pots en grès conjuguant innovation des formes et somptuosité des émaux sont décrites avec passion dans un ouvrage extrêmement complet.